Financer son premier achat immobilier : comment faire ?

Si vous envisagez de vous procurer prochainement votre premier bien immobilier, vous devrez prendre le temps de mettre en place votre meilleur plan de financement. Avec les banques, vous devrez vous montrer très prudent et attentif. Vous avez aussi la possibilité de profiter de certaines aides, si bien sûr vous remplissez les conditions.

Le financement d’un primo-accédant : une alternative fiable

L’expression « primo accédant » renvoie au particulier qui achète son premier bien immobilier, et qui accède ainsi pour la première fois à la propriété. L’achat d’immobilier reste un projet sérieux, souvent le plus important dans une vie. Par conséquent, il mérite une grande réflexion. Vous ne pouvez pas vous permettre d’y foncer tête baissée. Prenez donc le temps de calculer au plus près votre budget d’achat.

D’ailleurs, vous devez veiller à ce que ce taux d’endettement ne dépasse pas 33 % de vos revenus. Rendez-vous dans les banques et vérifiez quels sont les prêts aidés auxquels vous avez droit.

Il y a le PTZ communément connu sous le nom de prêt à taux zéro et qui est pris en charge par l’état. Ce prêt ne peut tout de même financer qu’une partie de votre projet immobilier.
Vous pouvez aussi penser à faire jouer la concurrence afin d’obtenir le meilleur taux. En matière de financement, il est rare (pour ne pas dire impossible) que votre banque vous propose un taux de crédit satisfaisant.

Pensez à vous rendre dans d’autres établissements bancaires. Et si vous manquez de temps, n’hésitez pas à contacter un courtier immobilier et lui laisser le soin de s’en occuper.
Évitez tout de même de vous précipiter en ce qui concerne les offres bancaires. Le taux de crédit n’est pas la seule chose qui mérite votre attention. Il est également important de s’attarder sur d’autres paramètres tels que la modulation des échéances, le remboursement anticipé, la garantie évoquée, les frais de dossier, le coût de l’assurance emprunteur, etc. Si vous avez décidé de souscrire à un prêt à taux fixe, servez-vous du TAEG (taux annuel effectif global) pour comparer.

Demandez toujours des simulations bancaires

Vous êtes pressé d’acheter votre premier logement, mais l’offre que vous fait votre banque est alléchante, mais toujours pas suffisante pour souscrire, renseignez-vous sur les conséquences des options que vous prenez en matière de taux révisable. En effet, si les relations entre les banques et les clients sont quelquefois très complexes, c’est surtout parce que ces derniers ne prenaient pas en compte la collaboration sur le long terme. Évitez donc cela et soyez bien informé dès le début. Dans l’offre de crédit qui vous est proposé, il doit y avoir différentes simulations qui renseignent sur l’impact d’une hausse des taux de prêts.
Pensez aussi à bien choisir vos garanties. Parmi la pléthore d’offres qui vous sera soumise, prenez le temps de choisir celle qui vous correspond le mieux. Il y a des cautions qui ne sont pas exorbitantes puisqu’elles remboursent en fin de prêt une partie de la somme versée au départ.

Laisser un commentaire