Comment investir dans l’immobilier sans apport ?

Investissement immobilier dans le sud de la france

Investir dans l’immobilier est de plus en plus répandu et accessible au grand public. Selon une récente étude du cabinet CM Analytics, il y aurait 58% de propriétaires dit occupants en France à ce jour. Ce rêve historiquement atteignable moyennant un apport plus ou moins conséquent est de nos jours beaucoup plus “facile”. Les banques essayant de démocratiser de plus en plus cet achat, certaines permettent dorénavant l’investissement immobilier sans argent au préalable. Voici 2 étapes clefs à l’aboutissement que peut-être ce beau projet.

1.  Déterminer ses objectifs

Lorsque l’on se lance dans l’investissement et que l’on désire se créer un capital, la première étape est celle de l’évaluation. Peu importe notre situation, que l’on possède déjà des économies ou non, il est important de faire un point. Un point sur notre situation personnelle et financière, mais avant tout un point sur nos objectifs et ce que nous souhaitons atteindre et acquérir. Le fondateur du cabinet Influence Patrimoine explique : “Avant de définir une ou des solutions de placement, l’essentiel est de vous écouter, de vous comprendre. Chaque profil est différent, et a donc besoin de solutions différentes et spécifiques à chaque cas.” Seul, ou accompagné d’un expert, la première étape est donc celle de la définition des objectifs d’investissements.

Une fois ces objectifs établis, vous pourrez alors entamer le processus suivant, à savoir la recherche de financements adaptés. Commence alors l’étape de sollicitation. Il faut contacter différents organismes financiers et demander des offres de prêt personnalisées.

Bien qu’optionnel, il est vivement recommandé de ne pas omettre le calcul des frais annexes.

2.  L’importance d’un bon dossier

Arrive alors l’étape cruciale de la constitution et de la présentation du dossier. En effet, pour des profils d’investisseurs ne possédant encore aucun patrimoine, les entités bancaires vont se pencher sur la situation du futur propriétaire mais aussi sur le projet en soi.

Le premier point est celui de la capacité d’endettement d’un individu. La banque analysera le dossier entier du demandeur de prêt amortissable qui financera la totalité de l’achat. Pour ce faire, elle va calculer ce que sera en mesure de rembourser l’investisseur. Le calcul est simple, le montant maximum total qui devra être payé par le futur acquéreur du bien ne doit en aucun cas dépasser la limite établie d’un tiers des revenus de celui-ci.

Enfin, la nature de l’achat pourrait également être cruciale dans la décision finale de la banque de vous accorder ce financement. Il existe plusieurs solutions pour faciliter l’achat immobilier sans apport. En France, l’achat en loi Pinel est actuellement très en vogue. Il s’agit d’acheter un bien immobilier neuf, dans le but de le mettre en location. Vous pouvez également vous positionner sur l’achat d’un logement déjà loué. Possédant déjà un historique de locataires payant leur loyer mensuel, la banque sera également plus favorable à vous prêter l’argent nécessaire. Elle aura en effet plus de garanties qu’à travers vos résidents, une partie, voire la totalité de vos mensualités de crédit, soient couvertes.

En somme, en 2020, il est possible d’acheter un bien immobilier et de commencer à se constituer un patrimoine sans avoir d’argent en amont.

Laisser un commentaire